Galette des rois : attention à ne pas avaler la fève !

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 7481 visites
taart-3koning-170_400.jpg

news Que la fève soit en plastique, en faïence ou qu'il s'agisse d'un haricot séché, la vigilance s'impose avant de déguster la galette des rois le jour de l'épiphanie ! Mais quelle est l'origine de cette coutume ?

Un peu d'histoire...

A l'époque des Romains, la coutume était de fêter les Saturnales. Ces ripailles duraient une semaine et chacun avait le droit de faire ce qu’il voulait. C’est de cette période-là qu’est venue la tradition d’envoyer des gâteaux à ses amis et à ses proches.

Sous l’Ancien Régime, on appela l'envoi de gâteaux et friandises "le gâteau des rois". En effet, à cette époque, on donnait cette gâterie au même moment que sa redevance (comme les impôts) et il fallait en offrir un à son seigneur et maître...

C'est en 1801 qu'il fut décidé que la date de l’Epiphanie (qui signifie, pour rappel, "apparition") serait fixée au 6 janvier.
L'Epiphanie, ou fête des rois, commémore la visite des trois rois mages, Melchior, Gaspard et Balthazar venus porter des présents à l'enfant Jésus : de la myrrhe, de l’encens et de l’or.

Une tradition familiale très appréciée

Aujourd’hui, la tradition veut que pour le "Jour des Rois", on partage la bien nommée galette des rois que l'on vend chez nous en pâtisserie dès le 2 janvier, surmontée d'une couronne en carton doré. Une tradition familiale fortement appréciée. Petits et grands ont ainsi encore l'occasion de faire perdurer quelque peu les fêtes de fin d'année.

La galette des rois se compose de pâte feuilletée fourrée de frangipane avec parfois un petit coulis d'abricot, histoire de rendre ce gâteau moins sec. Mais selon les régions, il peut s’agir soit d’un gâteau feuilleté soit d’un gâteau brioché.

On a donc le choix, le Jour des Rois entre :

• Une brioche nature, toute simple, en forme de grosse roue avec des pépites de sucre (France métropolitaine).

• Une brioche ronde fourrée aux fruits confits en Provence.

• Une galette exclusivement en pâte feuilletée sucrée mais c'est assez sec.

• Une galette en pâte feuilletée fourrée de frangipane.

Peau d'Ane avait oublié sa bague...

Dans cette galette, le pâtissier dissimule la célèbre fève. Une coutume veut que le plus jeune de la famille se glisse sous la table pour désigner qui aura quelle part. Ainsi, personne ne peut tricher. On pose ensuite la couronne sur la tête du roi qui doit alors choisir sa reine (ou l'inverse).

Une légende raconte que la fève serait née le jour où Peau d'Ane avait oublié sa bague dans un gâteau destiné au prince. En fait, son utilisation remonte certainement au 13e siècle.

Cette jolie tradition ne doit pas faire oublier la prudence. La fève est de plus en plus rarement un haricot séché, remplacé aujourd'hui par un petit objet en plastique ou en faïence. Lorsque vous dégustez la galette des rois, mâchez lentement : on ne compte plus les pivots, les dentiers brisés ou les dents cassées, ainsi que les fèves avalées de travers...

Source: B. Simon
publié le : 06/01/2012 , mis à jour le 23/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci