Rester assise favorise l’embolie pulmonaire

Dernière mise à jour: juin 2012 | 3835 visites
vr-comp-bureau-werk-170_400_12.jpg

news Les femmes qui restent trop longtemps assises s’exposent à un risque doublé d’être victimes d’une embolie pulmonaire.

L’étude a été conduite par le Dr Christopher Kabrhel, attaché au Massachusetts General Hospital de Boston. Après examen des dossiers médicaux et des habitudes de vie de quelque 70.000 infirmières, suivies durant une période dix-huit ans, il a observé que le risque d’embolie pulmonaire était plus que doublé chez celles qui restaient assises (hors temps de travail) plus de 41 heures par semaine – ce qui est énorme, il faut bien le dire – par rapport à celles qui le restaient moins de dix heures.

Ce qui est le plus intéressant, et disons le plus « réaliste », c’est la progression parallèle entre le temps passé assise – signe de sédentarité - et le risque d’embolie pulmonaire. Rappelons que l’embolie pulmonaire (lorsqu’un caillot obstrue le système artériel irriguant le poumon) est la complication majeure de la maladie thrombo-embolique.

Le Dr Kabrhel a publié les résultats de son étude dans le « British Medical Journal ».


publié le : 17/01/2012 , mis à jour le 11/06/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci