Le python au secours du cœur humain !

Dernière mise à jour: juillet 2012

news Mieux comprendre les mécanismes de la… digestion du python birman pourrait contribuer à la mise au point de nouvelles thérapies cardiaques.

Tout repose sur le fait que le volume du cœur du python birman augmente de près de 50% dans les heures qui suivent un (gros) repas, alors que son métabolisme s’accélère considérablement. Cette dilatation cardiaque, observent des chercheurs des universités du Colorado et de l’Alabama, est liée à la sécrétion massive d’acides gras, et singulièrement de triglycérides spécifiques ; sans pour autant que des dépôts graisseux affectent le cœur.

Dans le même temps, ainsi qu’ils l’expliquent dans la revue « Science », ils ont constaté un accroissement de la production d’une enzyme baptisée « superoxyde dismutase », connue chez l’être humain pour ses effets protecteurs sur le muscle cardiaque. En quoi le processus de digestion du python pourrait-il être utile à la médecine humaine ? Ces acides gras très particuliers, indiquent les chercheurs américains, pourraient contribuer à la mise au point d'un traitement intervenant après une attaque, afin de stimuler les performances cardiaques ; ou maîtriser l’augmentation de la masse du cœur (cardiomyopathie).

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram