L’hypnose pour mieux dormir

Dernière mise à jour: août 2014 | 6852 visites
vogel-slapende-vr-bioh-170.jpg

news Considérer que l’hypnose peut agir de manière favorable contre les troubles du sommeil paraît assez naturel. Mais encore fallait-il le démontrer.

C’est ce à quoi s’est attelée cette équipe suisse (universités de Zurich et de Fribourg). Elle a réuni une centaine de jeunes femmes, dont la réceptivité à l’hypnose a été évaluée au préalable. Dans des conditions de laboratoire, l’expérience – qui s’est déroulée en plusieurs phases - a consisté à déclencher le sommeil à la mi-journée pour une sieste d’une heure et demie. Deux méthodes ont été utilisées : la diffusion de messages subliminaux (hypnose) et, à titre d’outil de contrôle, la récitation d’un texte neutre. L’activité cérébrale a été mesurée par électroencéphalographie (EEG).

Le résultat montre d’abord que l’hypnose réduit de 67% le délai d’endormissement, alors qu’elle augmente de 80% la durée du sommeil paradoxal (phase des rêves). Des explorations supplémentaires indiquent que le sommeil à ondes lentes (sommeil profond) bénéficie aussi de cet impact favorable de l’hypnose, sachant que cet effet ne peut être attribué qu’à la suggestion hypnotique.

Les auteurs en déduisent que cette approche représente une alternative thérapeutique prometteuse face aux troubles du sommeil (difficultés d’endormissement et insomnie, surtout)… pour autant, ajoutent-ils, que la personne soit réceptive à l’hypnose.

Source: Sleep (www.journalsleep.org)
publié le : 27/08/2014 , mis à jour le 26/08/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci