Les différentes sortes de migraine

Dans cet article
Les différentes sortes de migraine

dossier

La migraine se caractérise généralement par un sentiment de pulsations d’un côté de la boîte crânienne. Elle peut s’accompagner de nausées, de vomissements et d’hypersensibilité à la lumière et au bruit. Toutefois, il existe différentes formes de migraine.

Voir aussi l'article : Les idées fausses sur la migraine conduisent à un diagnostic tardif

Avec ou sans aura

123-vr-hoofp-migraine-03-19.jpg
Globalement, il y a deux formes : avec ou sans phase d'aura (cette dernière était auparavant qualifiée de migraine épisodique ou commune). 

Le terme « aura » renvoie à différents symptômes visuels, qu’il s’agisse de lignes, de formes ou d’éclairs. Il est même possible de perdre une partie d son acuité visuelle pendant 10 à 30 minutes. Le phénomène peut s’accompagner de fourmillements dans les membres. L’odorat, le goût, le sens du toucher et la parole peuvent être affectés. 

Un quart des personnes migraineuses sont victimes d’auras. Celles-ci précèdent généralement la migraine et peuvent durer jusqu’à une heure.

Voir aussi l'article : Vrai ou faux : que faut-il savoir sur la migraine ?

Les différents types de migraine

On subdivise ces deux formes en différents types : 

  • Migraine avec aura du tronc cérébral, auparavant appelée migraine basilaire. Ses symptômes peuvent être confondus avec ceux d’un AVC : troubles de l’élocution, vertiges, perte de sensations. Comme dans la migraine avec aura, ces symptômes apparaissent progressivement, avant le mal de tête. Ce type de céphalée n’est pas fréquent et semble surtout toucher les adolescentes.
  • Migraine chronique : pour qu’elle soit chronique, la migraine doit survenir au moins quinze jours par mois pendant plus d’un trimestre. 
  • Migraine hémiplégique : une forme rare, qui entraîne une faiblesse d’un côté du corps et qui peut aller de pair avec de la confusion ou des troubles de l’élocution. Les symptômes peuvent également faire penser à un AVC
  • Migraine sans mal de tête : même si ça paraît surréaliste, il est tout à fait possible d’avoir la migraine sans souffrir de mal de tête. Cette forme présente de nombreux symptômes classiques, à l’exception donc du mal de tête. La crise dure généralement de 20 à 30 minutes. 
  • Migraine du week-end : un changement de routine déclenche cette migraine. Elle débute généralement le samedi matin et persiste jusqu’au dimanche soir, chez les sujets travaillant du lundi au vendredi, d’où son nom. 
  • Migraine abdominale :  il s’agit d’une forme qui touche essentiellement les enfants de 5 à 9 ans. Maux de ventre, nausées et vomissements en sont les principaux symptômes. En revanche, ses victimes n’ont habituellement pas mal à la tête, même si les enfants touchés peuvent en souffrir plus tard. Par ailleurs, les enfants peuvent développer une migraine à partir de 2 ans.  
  • Migraine menstruelle : elle débute en général deux jours avant le début des règles et peut persister jusqu’à trois jours après. La migraine menstruelle se déroule habituellement sans aura.
  • Migraine ophtalmique ou rétinienne avec aura : forme moins courante. Le migraineux (plus souvent une femme dans ce cas) a un trouble de l'oeil, voit des couleurs, des flashes (comme après avoir regardé une ampoule lumineuse) et peut être partiellement ou complètement aveugle. La perte de la vue dure habituellement moins d’une heure et est suivie d'un mal de tête intense, parfois du côté opposé à l'oeil touché (lorsque l'aura touche un seul oeil). 
  • Migraine vestibulaire : cette migraine s’accompagne de vertiges, qui peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures.
  • Etat de mal migraineux : la crise est douloureuse et longue - plus de 72 heures. Elle peut être provoquée par certains médicaments ou par leur sevrage. La douleur et les nausées qu’elle provoque peuvent être tellement intenses qu’elles nécessitent une hospitalisation. 
  • Migraine ophtalmoplégique : c’est une forme très rare de migraine, caractérisée par la paralysie de tous les muscles d’un seul œil, limitant la vue au champ extérieur. La paralysie oculaire est souvent plus longue que le mal de tête et peut entraîner d’autres problèmes : paupière tombante, vue double, etc.

Voir aussi l'article : Migraine et mal de tête : trop ou pas assez de caféine ?

Sources :
www.hersenstichting.nl
www.webmd.com

auteur : Sara Claessens - journaliste santé

Dernière mise à jour: novembre 2022
Tous au cinéma le 4 février ! Tous au cinéma le 4 février !
Fondation contre le Cancer

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les cinémas reverseront, par ticket vendu, 1€ à la Fondation contre le cancer. Alors, ce jour-là, en famille ou entre amis au cinéma !

Plus d’info
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Roularta Media Group NV.
volgopfacebook

volgopinstagram