L’urticaire

Dernière mise à jour: septembre 2011 | 24695 visites

dossier L’urticaire (qui vient du latin : « urtica » qui signifie « ortie » et qui contrairement à la croyance populaire est un mot féminin) est caractérisée par de graves démangeaisons accompagnées de petits ou de grands boutons qui peuvent apparaître à n’importe quel endroit du corps. Ces éruptions cutanées disparates peuvent fusionner jusqu’à donner des papules rouges entourées de blanc. On les appelle aussi souvent des vésicules.
Les démangeaisons sont importantes avec une sensation de picotement et de brûlure comme avec les orties. L’aspect de cette éruption cutanée ressemble fortement aux réactions cutanées observées après que la peau ait été en contact avec des orties, d’où son nom….Les pustules peuvent apparaître très rapidement (souvent endéans les 30 minutes) mais disparaissent également très vite. Les éruptions ne durent généralement qu’un jour ou une nuit.
Dans de rares cas, l’urticaire persiste durant plusieurs jours voire semaines, des examens doivent alors été effectués afin de trouver son facteur déclenchant.

Une urticaire aiguë
Il s’agit d’une urticaire qui apparaît soudainement et dont les éruptions cutanées disparaissent spontanément après 6 semaines. Parmi les causes, on retiendra le froid, un médicament ou un aliment, une piqûre d’insecte.

Une urticaire chronique
Elle sera chronique si elle se prolonge au-delà de 6 semaines d’éruptions cutanées. La cause est difficile à trouver. Il s’agit le plus souvent de démangeaisons gênantes et irritantes plutôt que d’une affection grave.
Dans certains cas comme lorsqu’on observe un gonflement des muqueuses buccales, il faut consulter rapidement un médecin. L’urticaire est une affection que l’on peut prévenir. 20% de la population en souffrira un jour.

Urticaire : quid ?

urticaria-170.jpg
L’urticaire est causée suite au fait que le plasma sanguin via quelques capillaires sanguin de la peau présente quelques « fuites » sous l’influence de l’histamine. Pour rappel, l’histamine est une substance chimique qui est stockée dans les mastocytes, des cellules de la peau. Ces cellules jouent un rôle important dans le mécanisme du système immunitaire de notre organisme et entraînent en se multipliant une sorte d’inflammation.
Dans le cas de l’urticaire et de réactions allergiques, les mastocytes libèrent de l’histamine alors que cette substance n’est pas nécessaire. Dans certains cas, l’urticaire peut également être provoquée par un apport externe d’histamine par exemple via la nourriture (fraises, chocolat, bière) ou via des stimuli irritants extérieurs que sont le froid ou le chaud. Diverses causes peuvent expliquer l’apparition de l’urticaire.

Les causes possibles

Les médicaments : certains médicaments comme les antibiotiques, les sédatifs, les diurétiques, les antiacides, certains antidouleurs comme l’Aspirine®, des anti-inflammatoires, des gouttes oculaires etc. peuvent donner de l’urticaire.

Les infections : certaines bactéries, certaines levures (Candida), certains virus (hépatite B, Pfeiffer) ou parasites.

Des piqûres d’insectes : comme les puces, les moustiques mais aussi les méduses.

L’alimentation : surtout des aliments qui sont allergisants comme le poisson, les crevettes, les œufs, les noix, le céleri, le lait, les fraises etc…La réaction cutanée apparaîtra très vite après ingestion.

Certaines maladies : la grippe, des maladies auto-immunes comme par exemple le lupus érythémateux, l’arthrite rhumatoïde, la leucémie, la maladie d’Hodgkin, des allergies de contact.

Des stimuli physiques : le froid, le chaud, le soleil, le sport. L’urticaire due au froid est la plus fréquente. Elle survient lorsque la peau a été exposée au froid, il suffit de faire un test du glaçon en tenant le cube de glace un certain temps contre la peau pour voir la réaction. Pour les personnes sensibles, il convient d’éviter de nager dans une eau trop froide même tiède car elles pourraient perdre conscience.

L’urticaire dite de pression : c’est ce qu’on appelle une urticaire dermatographique. La peau après pression des doigts ou frottement se couvre dans les minutes qui suivent le stimulus de pustules. Ces dernières disparaissent rapidement. C’est également le cas après avoir gratté une zone cutanée. Ce phénomène toucherait 3 à 5 % de la population.

Traitements

• Dès que l’on connaît la cause soit l’élément favorisant l’apparition d’une urticaire, il suffit d’éviter cette cause. L’éviter est le meilleur traitement. Lorsque l’urticaire apparaît suite à la prise de certains médicaments, il convient de consulter rapidement un médecin et de toute façon d’arrêter immédiatement la prise des médicaments. Le médecin prescrira de nouveaux médicaments pour remplacer les substances non-tolérées.
• Des antihistaminiques qui sont, pour rappel, des médicaments qui visent à freiner l’histamine peuvent très bien agir tant au niveau des éruptions cutanées que des démangeaisons. Néanmoins, ils ne font pas bon ménage avec tous les autres médicaments, ils peuvent provoquer de la somnolence et sont à déconseiller en cours de grossesse. Aucune automédication! Consultez toujours votre médecin ou pharmacien.
• En cas d’urticaire sévère, le médecin pourra faire une injection d’adrénaline.


publié le : 06/01/2011 , mis à jour le 05/09/2011

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: