Couple : les mêmes microbes sur la peau

Dernière mise à jour: novembre 2017 | 3493 visites
koppel-lachen-170_400_05.jpg

news Les couples qui vivent sous le même toit partagent tout, y compris les bactéries présentes sur la peau. Les similitudes entre les partenaires sont vraiment frappantes.

Cette équipe canadienne (université de Waterloo) a procédé à des prélèvements à la surface de la peau de couples de longue date, afin de déterminer les caractéristiques génétiques des bactéries qui y évoluaient. Dix-sept zones du corps ont été examinées, et le résultat montre que la cohabitation est « très significativement » associée à la composition de la communauté microbienne (le microbiote) cutanée, au point que dans 86% des cas, il est possible d’identifier les partenaires au sein d’un couple par la seule analyse des bactéries présentes sur la peau.

Les similitudes les plus fortes sont identifiées sur les pieds (et dans une moindre mesure sur la poitrine) et les différences les plus marquantes le sont sur les cuisses (le sexe, homme ou femme, est plus déterminant que la cohabitation). D’autres éléments influencent le microbiote cutané, comme l’utilisation de produits de soins pour la peau, la présence d’un animal de compagnie, les allergies ou… la consommation d’alcool.

Cet échange de bactéries s’explique bien entendu par les relations rapprochées (peau contre peau…), mais aussi par les contacts indirects, comme le partage du lit, du fauteuil, du linge de toilette... Les implications de cette étude ne sont pas très claires, même si les auteurs estiment qu’elles peuvent contribuer aux recherches sur la santé dermatologique, sous l’angle des influences entre partenaires ou entre parents et enfants.

Source: mSystems (http://msystems.asm.org)
publié le : 13/11/2017 , mis à jour le 12/11/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: