Alimentation et mortalité : que peut-on facilement changer ?

Dernière mise à jour: octobre 2017 | 4801 visites
123-p-tv-eten-170-8.jpg

news Une adaptation même relativement modeste du régime alimentaire permet de faire baisser le risque de mortalité prématurée, et il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Les données de cette étude américaine (université de Harvard) reposent sur le suivi pendant près de 25 ans de quelque 74.000 adultes. A intervalles réguliers, ces hommes et ces femmes ont été interrogés sur les caractéristiques de leur alimentation (et leur style de vie de manière générale), classée en fonction de scores de qualité.

Le résultat montre d’abord que ceux qui avaient adopté un régime alimentaire sain dans les douze années précédentes s’exposent à un risque plus faible de mortalité prématurée : en particulier plus de fruits et de légumes, de noix et de grains entiers, de poisson…, et moins de viande rouge et de boissons sucrées. On note ainsi qu’une augmentation de 20% du score de qualité du régime alimentaire est associée à une baisse de 8 à 17% du risque de mortalité prématurée : or, ces 20% correspondent au fait de simplement remplacer une portion quotidienne de viande rouge ou de charcuterie par des fruits à coque ou des légumes. En revanche, une détérioration de la qualité de l’alimentation entraîne un accroissement de 6 à 12% du risque de décès prématuré.

Ainsi que l’explique la revue médicale Le Généraliste, « le risque de mortalité prématurée diminue de façon significative chez ceux dont le régime alimentaire n’était pas optimal au début de l’étude, mais qui l’ont amélioré les années suivantes ». De fait, le régime idéal pour tous n’existe pas, mais chacun peut adopter des habitudes alimentaires saines, en gardant à l’esprit les points de repère fondamentaux : fruits et légumes, céréales complètes, poisson aux bons acides gras (oméga-3)… Et comme pour l’activité physique, il n’est jamais trop tard !

Source: The New England Journal of Medicine (www.nejm.org)
publié le : 09/10/2017 , mis à jour le 08/10/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: