Date limite des aliments : que pouvez-vous manger et quand faut-il jeter ?

Dernière mise à jour: septembre 2017 | 1500 visites
123-etiket-houdbaarheidsdatum-07-171.jpg

conseil La date de péremption indiquée sur un produit alimentaire indique en principe jusqu'à quel moment il est consommable en toute sécurité.

Mais il faut distinguer la date limite de consommation et la date de durabilité minimale : l'une et l'autre renvoient à des considérations très différentes.


La date limite de consommation (DLC)

Les produits périssables ont une date de péremption qui indique qu’ils ne doivent pas être consommés au-delà. Ces produits doivent pour la plupart être conservés au frais, comme indiqué sur l’emballage. Avec la DLC doivent figurer des instructions de stockage.

Ceci vaut notamment pour la viande ou le poisson pré-emballés, les salades, les produits laitiers frais, les plats cuisinés, les légumes prédécoupés, les jus de fruits frais…

• Les produits à congeler peu après leur achat peuvent être consommés au-delà de la DLC.
• Une fois que l’emballage est ouvert, la date d’expiration n’est plus valide. Sur les produits qui se détériorent rapidement après ouverture, la mention du nombre de jours de consommation doit figurer.

Quelques exemples.

• Pour la viande, le poisson et le poulet frais : le jour de l’ouverture.
• Les produits de viande comme le jambon et les saucisses sont encore consommables quatre jours après l’ouverture (à conserver au réfrigérateur).
• Les légumes coupés pré-emballés peuvent être consommés jusqu’à un jour après l’ouverture.
• Saumon fumé : 2 jours après l’ouverture.
• Lait : 3 à 5 jours après l’ouverture.
• Jus d’orange : 3 à 7 jours après l’ouverture.

La date de durabilité minimale (DDM)

Anciennement date limite d'utilisation optimale, elle est souvent indiquée par « A consommer de préférence avant… ».

Elle est valable pour les produits qui peuvent être stockés assez longtemps et qui peuvent généralement être conservés à température ambiante, par exemple les pâtes, la farine, les biscuits, les conserves, le lait UHT, les huiles végétales, le chocolat, le café, les sodas, les produits très acides, les bonbons…

Ces produits peuvent être consommés en toute sécurité même après cette date, à condition qu’ils soient bien conservés et que leur emballage ne soit pas endommagé.

• Vérifiez toujours si le produit n’a pas moisi et ne présente pas d’odeur bizarre. En cas de doute, jetez-le.

• Certains produits à durée de conservation limitée (comme le fromage à pâte molle, les gâteaux, les biscuits avec de la crème…) peuvent moisir et rancir rapidement. Il vaut mieux ne pas les consommer après la DDM.

• Les produits qui (après ouverture) doivent être conservés au frigo (comme les produits laitiers) ne doivent pas être consommés après la DDM.

• Les produits qui se conservent plus longtemps (comme le fromage à pâte dure, les biscuits secs, les chips, les pâtes à tartiner sucrées, les céréales…) pourront être consommés à votre gré, même jusqu’à deux mois (voire plus) après la DDM.

• Pour les produits à très longue durée de vie (comme les bonbons durs, les sodas, les conserves, le riz, les pâtes sèches, la farine…), à vous de décider. Ils peuvent être conservés un an et plus.

• Pour les pâtes alimentaires, le riz ou la semoule, vérifiez la dureté, l’absorption d’humidité, l’absence d’insectes et d’acariens…

• Pour les biscuits et les biscottes : vérifiez leur goût, leur humidité, leur changement de texture…

• Pour le sucre, les boissons en poudre, le café, la farine : vérifiez la texture.

• Pour les bidons et produits en Tetra Brik : vérifiez si l’emballage n’est pas bombé, veillez au goût, à la couleur, à l’odeur…

• Pour les boissons en bouteille : vérifiez le goût, l’odorat, le changement de couleur, les dépôts…

• Pour l’huile végétale : vérifiez les changements d’odeur, de couleur, l’oxydation…

• Pour les épices et les herbes : vérifiez la présence de poussière, d’insectes, la saveur et la couleur.

• Pour la moutarde : vérifiez la saveur et le changement de couleur.

Aucune date d’expiration ?

La loi n'impose pas d'obligation en matière de date d’expiration pour certains produits.

• les légumes frais, les pommes de terre et les fruits frais, non pelés et/ou non coupés en tranches
• le vin et les boissons avec une teneur en alcool de 10% ou plus
• le pain et les pâtisseries (frais)
• le vinaigre
• le sel
• le sucre
• les confiseries
• le chewing-gum

Vous pouvez estimer par vous-même la qualité de ces produits. S’ils vous semblent bons et sentent bon, ils peuvent être consommés.


publié le : 08/09/2017 , mis à jour le 08/09/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: