Lavage des mains : c’est la durée qui compte

Dernière mise à jour: août 2017 | 6332 visites
nb-handen-wassen-09-16.jpg

news Quantité de savon, de type normal ou antibactérien, température de l’eau… : ce n’est pas cela qui fait la différence pour l’efficacité du lavage des mains, mais bien le temps qu’on y consacre.

Cette équipe américaine (université Rutgers) note que la littérature médicale portant sur le lavage des mains est particulièrement étoffée, mais présente des éléments contradictoires. Et au bout du compte, certaines recommandations semblent avoir été avancées sans base scientifique solide. Les chercheurs ont recruté des jeunes adultes, hommes et femmes, pour participer à une expérience destinée à évaluer l’influence directe d’une série de paramètres. Avant chaque test (plusieurs centaines au total), les chercheurs ont déposé sur les mains des volontaires une solution contenant des bactéries E. coli non pathogènes. Que constate-t-on ?

Le type de savon. A paramètres équivalents par ailleurs, le savon antimicrobien (ici à 1% de chloroxylénol) n’est pas plus efficace que le savon ordinaire pour éliminer les germes.

La température de l’eau. Pas de différence d’efficacité entre la température la plus faible dans cette étude (15 °C) et la plus élevée (38 °C).

La quantité de savon. Les participants ont utilisé à peu près la même quantité de savon dans les différentes configurations. Ce paramètres est important, mais il ne fluctue pas en fonction des configurations.

La durée du lavage. C’est la clé. Entre les temps les plus courts (5 et 10 secondes) et les plus longs (20 et 40 secondes), on constate une différence considérable dans le taux d’élimination des bactéries. Quels que soient le type de savon utilisé et la température de l’eau, l’important consiste donc à prendre son temps, et à viser les 30 secondes environ. Une durée qui permet aussi d’accorder toute son attention aux zones trop souvent négligées (comme entre les doigts).

Ces données ont une portée qui va bien au-delà de la « simple » propreté des mains, puisqu’on sait que celles-ci sont des vecteurs majeurs de germes, et donc de propagation des maladies. Se laver régulièrement les mains (et toujours après avoir été aux toilettes et avant de manger) pendant au moins 20 secondes, à l’eau et au savon : ce n’est pas très compliqué et pourtant très, très important.

Source: Journal of Food Protection (http://jfoodprotection.org/)
publié le : 06/08/2017 , mis à jour le 05/08/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: