Arthrose : comment la perte de poids protège le genou

Dernière mise à jour: août 2017 | 7688 visites
123m-knie-pijn-artrose-24-7.jpg

news Les personnes en surpoids ou obèses s’exposent à un risque nettement accru de gonarthrose : la perte de poids ralentit considérablement la dégradation du cartilage du genou.

Cette association entre le poids et le risque d'apparition ou d'aggravation de la gonarthrose a déjà été évoquée à de nombreuses reprises, et renvoie pour l’essentiel à une sur-sollicitation de l’articulation (mise sous pression), d’autant plus néfaste si elle est déjà fragilisée. L’objectif de cette équipe américaine (université de Californie) a consisté à évaluer l’effet bénéfique de l’amaigrissement sur l’usure du cartilage articulaire.

L'étude a regroupé un millier de personnes en surpoids (IMC > 25) ou obèses (IMC > 30), présentant les signes initiaux d’une gonarthrose, et qui ont été suivies pendant deux ans. A l’entame, les participants ont été sensibilisés à la nécessité de perdre du poids, et accompagnés en ce sens. L’état de leur genou a été examiné par résonance magnétique (IRM) au début et à la fin. Trois groupes ont été distingués au terme du suivi : les personnes qui avaient conservé leur poids initial (ou qui avaient grossi), celles qui avaient perdu 5% de leur poids, et celles qui avaient maigri d’au moins 10%. Que constate-t-on ?

De manière très nette, la perte de poids ralentit l’usure du cartilage, et ceci dès un amaigrissement de 5%, sachant que plus la perte de poids est importante, plus le bénéfice est marqué, et en particulier chez les personnes obèses au départ. Les chercheurs observent aussi un ralentissement de la dégénérescence du ménisque, qui joue un rôle essentiel dans la mobilité du genou. Ils ajoutent qu’une protection supplémentaire est possible par la pratique d’une activité physique régulière légère à modérée.

Pour conclure : « Notre étude souligne l’importance d’une prise en charge individualisée précoce, basée sur le mode de vie, afin de prévenir la dégradation articulaire chez les personnes en surpoids ou obèses à risque d’arthrose ou qui en présentent les symptômes ».

Source: Radiology (http://pubs.rsna.org/journa)
publié le : 15/08/2017 , mis à jour le 14/08/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: