Sports de l’extrême : pourquoi une telle prise de risque ?

Dernière mise à jour: juillet 2017 | 3938 visites
123m-sport1-base-jump-10-7.jpg

news Base jump, escalade libre, et bien d'autres activités… : quelles sont les motivations des sportifs de l’extrême qui les poussent ainsi à frôler en permanence l’accident grave, voire la mort ?

Le Pr Eric Brymer (Leeds Beckett University) est un grand spécialiste des sports d’aventure et de l’extrême. Auteur de plusieurs articles scientifiques sur le sujet, il rappelle d’abord que les sports de l’extrême se sont considérablement développés, et que le nombre d’amateurs de ces activités explose littéralement. Pourquoi ? Une explication renvoie à la recherche effrénée du risque, comme des « drogués à l’adrénaline », des casse-cous suicidaires. Mais dans la plupart des cas, ce profil est caricatural.

« Notre recherche montre que la grande majorité des personnes qui pratiquent ces sports de l’extrême sont tout sauf des inconscients, des irresponsables », explique le Pr Brymer, cité par Body Science. « Il s’agit d’individus très bien entraînés, avec une connaissance parfaite d’eux-mêmes, de l’activité qu’ils pratiquent et de leur environnement ». Alors ? « Toutes les conditions sont réunies pour vivre une expérience sans égale, qui améliore voire qui change l’existence. Le sportif se sent plus vivant, tous ses sens semblent mieux fonctionner que dans la vie de tous les jours, comme s’il parvenait à se transcender. » Dans le prolongement, « la pratique des sports de l’extrême facilite des expériences psychologiquement plus positives, où s’expriment des valeurs telles que l’humilité, l’harmonie, la créativité, la spiritualité et un sens vital qui enrichit la vie quotidienne ».

En fait, « les sports de l’extrême ont le pouvoir d’induire un état de conscience extra-ordinaire, immédiatement puissant. Ces expériences enrichissent la vie des participants, et leur livrent une autre vision de ce que veut dire être humain ».

Source: Psychology of Consciousness : Theory, Research, and Practice (www.apa.org/pubs/journals/c)
publié le : 30/07/2017 , mis à jour le 29/07/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: