Blagues sexistes et anti-gays : pour affirmer sa virilité ?

Dernière mise à jour: juillet 2017 | 4437 visites
123m-lachen-m-17-7.jpg

news Les hommes qui apprécient les blagues dénigrant les femmes et les homosexuels chercheraient-ils à affirmer une masculinité - un machisme - qu’ils pensent menacée ?

C’est en tout cas ce que suggère cette équipe américaine (Western Carolina University). Question de départ : pourquoi certains hommes aiment-ils tout particulièrement raconter ou écouter des blagues sexistes et anti-gays ? Les chercheurs rappellent d’abord que l’humour de dénigrement répond souvent au besoin d’un individu de renforcer son identité sociale en se distinguant « positivement » au sein d’un groupe par rapport à un groupe exclu, moqué, dénigré.

Dans ce contexte, les psychologues ont réalisé une étude en deux temps intégrant quelque 400 hommes hétérosexuels. Les participants ont d’abord rempli un questionnaire destiné à cerner leur personnalité et leurs attitudes sociales, ainsi que leurs préjugés à l’encontre des femmes et des gays. Ensuite, leurs préférences en matière d’humour ont été évaluées, tout en s’intéressant à leurs impressions sur l’image qu’ils renvoyaient en fonction du type de blague racontée ou écoutée dans telle ou telle circonstance.

Le résultat tend à indiquer que les blagues sexistes et anti-gays alimentent la nécessité d’auto-affirmation des hommes qui ressentent une fragilité par rapport à leur masculinité, ou plutôt de l’idée qu’ils se font de la virilité, surtout si celle-ci est contestée ou menacée. En fait, en s’amusant (lourdement) aux dépens des femmes et des gays, ils marquent leurs distances par rapport aux traits qu’ils veulent dénier.

Cette attitude, poursuivent les spécialistes, est particulièrement perceptible sur le lieu de travail, sachant que les blagues et les remarques sexistes constituent la manifestation la plus fréquente du harcèlement sexuel. Ainsi, lorsque la femme occupe une position où l’autorité d’un collègue masculin est contestée, celui-ci peut chercher à exposer sa virilité notamment par le biais des blagues, d’autant plus s’il considère que ces plaisanteries constituent un moyen sans risque de réaffirmer une masculinité fragilisée. Et les auteurs de cette étude appellent les employeurs à se montrer vigilants à propos des tenants et des aboutissants de ce genre de blagues, qui risquent de créer un climat délétère.

Source: Sex Roles (www.springer.com/psychology)
publié le : 08/08/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: