Les saignements après l'accouchement (lochies)

Dernière mise à jour: juillet 2017 | 2 réactions | 1948 visites

dossier Après un accouchement, il est normal de perdre du sang durant quelques semaines. Ces saignements sont appelés lochies ou hémorragies postnatales. Ils peuvent durer 4 à 8 semaines, selon que la maman allaite au sein ou pas. Voici les causes, les symptômes, les traitements, ainsi que des conseils sur ce que l'on peut faire soi-même.

Que se passe-t-il ?

Les lochies correspondent à des pertes de sang, de débris de muqueuse et de sécrétions lymphatiques et glandulaires s’écoulant par le vagin pendant les vingt jours suivant l’accouchement et jusqu’à la cicatrisation complète de la paroi utérine où était accroché le placenta.

• Les premiers jours qui suivent l’accouchement, il est logique de perdre du sang, à la couleur rouge vif. La quantité de sang correspond à celle de règles abondantes. La situation peut s’aggraver pendant l’allaitement, lorsque vous vous levez ou si vous présentez des séquelles de l'accouchement.

Les saignements peuvent s’accompagner de caillots de sang, la plupart du temps de la taille d’un raisin, mais parfois de celle d’une petite orange. Les protège-slips ne sont pas adaptés pour recueillir ces premières lochies. Utilisez plutôt des serviettes hygiéniques spéciales post-accouchement ou des langes pour bébé. Les tampons ne sont pas adaptés non plus, et ils peuvent provoquer des infections.

• Après quelques jours, la quantité des lochies diminue progressivement et ces pertes se transforment en un liquide brunâtre, qui devient ensuite jaune ou blanc. Entre-temps, des pertes de sang rouge peuvent toujours survenir, notamment après avoir donné le sein ou avoir monté des escaliers. Elles peuvent aussi s’accompagner de quelques petits caillots.

• En général, les pertes de sang s’arrêtent après 3 à 4 semaines. Après 8 semaines, elles doivent avoir complètement disparu.

Les rapports sexuels doivent être évités pendant toute la période des lochies.

Les règles reprennent en moyenne après six semaines. Cela signifie que vous êtes à nouveau fertile et que vous devez utiliser un moyen de contraception si vous ne désirez plus tomber enceinte. Si vous allaitez, l’ovulation est réprimée et il peut s’écouler plus de temps avant que vous ayez de nouvelles règles. Mais vous pouvez bel et bien tomber enceinte.

L'hémorragie post-partum : causes et symptômes

Lors d'environ 2% des accouchements, des pertes de sang anormalement abondantes surviennent dans les quelques jours ou les quelques semaines qui suivent. Ceci indique une hémorragie post-partum secondaire ou tardive. La plupart du temps, les hémorragies post-partum (HPP) se produisent dans les premières heures qui suivent l’accouchement.

Les causes

L'hémorragie port-partum tardive peut avoir diverses causes.

• Des résidus de placenta, de membranes ou de caillots de sang qui restent dans l’utérus, ce qui l'empêche de bien se contracter (subinvolution utérine).

Une infection ou une inflammation dans ou aux abords de l’utérus, comme une endométrite (inflammation de l’endomètre, la muqueuse de la paroi utérine). Le risque est plus important après une césarienne, un accouchement de longue durée, un retrait manuel du placenta et d’autres types de manipulations pendant l’accouchement.

• Trophoblaste persistant (présence persistante de tissu placentaire).

• Lésions de la paroi utérine (suite à un curetage, à une césarienne…).

• Troubles de la coagulation (maladie de Willebrand).
Les symptômes

• les saignements
• de la fièvre, une sensation générale de malaise
• des douleurs au ventre
• des pertes vaginales malodorantes
• une accélération du rythme cardiaque (pouls rapide)
• une miction difficile ou douloureuse
Quand faut-il consulter un médecin ?

• Vous perdez soudainement beaucoup trop de sang : plus de deux grandes serviettes hygiéniques spéciales post-partum en une demi-heure.

• Après quelques jours, les pertes contiennent des gros caillots de sang.

• Les saignements s’aggravent pendant la deuxième ou la troisième semaine et deviennent plus importants que lors de la première semaine.

• Les saignements sont malodorants : cela peut traduire une infection ou la permanence de placenta dans l'utérus.

• Les saignements persistent plus de six à huit semaines après l'accouchement.

• Il existe des signes d’infection : douleurs dans le bas ventre, pouls accéléré, fièvre…

• Si vous êtes inquiète.

Hémorragie post-partum : les traitements

Le traitement dépend de la cause précise.

• Le médecin peut vous prescrire des médicaments (comme l’ocytocine) destinés à contracter l'utérus.

• Lorsqu’il reste des résidus de placenta ou des petits caillots de sang dans l’utérus, le gynécologue peut les enlever manuellement ou procéder à un curetage.

• Contre l’infection, il est nécessaire de prendre des antibiotiques. Si les symptômes ne s'améliorent pas après deux jours, il faut à nouveau consulter.

• En cas de troubles de la coagulation, des médicaments spécifiques sont administrés.

• Si les saignements ne s’arrêtent pas, une hospitalisation permet de sécuriser la maman et de réaliser des examens complémentaires. Une intervention chirurgicale peut être décidée pour mettre fin aux saignements.

• Votre médecin prescrira probablement aussi des comprimés de fer si vous avez perdu beaucoup de sang et que vous risquez l'anémie.

Que pouvez-vous faire vous-même ?

• Porter le bébé contre la poitrine peut aider, afin de stimuler la production d'ocytocine et les contractions de l’utérus.

• Uriner régulièrement : une vessie vide facilite la contraction de l’utérus, alors qu'une vessie pleine le pousse vers le haut.

• Masser doucement le ventre à hauteur de l'utérus.


publié le : 31/07/2017 , mis à jour le 31/07/2017

Réactions à "Les saignements après l'accouchement (lochies)"

Les saignements après l'accouchement (lochies)

par C@t, 27 juillet 2017 à 12:07

Suite. ont commencé à "débloquer". C'est en 2012, que j'ai appris que j'ai un gros problème de ce côté-là mais on ne sait pas quoi ! Je n'ai pas la maladie de Willebrand, c'est tout. Depuis elles me pourrissent la vie, avec tous mes problèmes de santé. :-(

Les saignements après l'accouchement (lochies)

par C@t, 27 juillet 2017 à 11:59

Juste après la naissance de ma fille en 94, j'avais 29 ans, j'ai eu une hémorragie. J'ai eu "droit" à une révision utérine. On n'a rien trouvé. C'était ma 3ème grossesse, je n'ai eu aucun souci après l'accouchement. Je pense que ce sont mes plaquettes qu

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: