Fièvre : où faut-il mettre le thermomètre ?

Dernière mise à jour: mai 2017 | 2 réactions | 7542 visites
123-verkhoud-keel-koorts-12-14.jpg

news Une série d’endroits du corps sont utilisés pour mesurer la température corporelle, mais ces différentes localisations ne présentent pas la même précision.

La revue médicale Prescrire fait état de la synthèse de 75 études, réunissant des adultes et des enfants, qui ont comparé les diverses méthodes par rapport au point de référence (l’artère pulmonaire).

Résultat ? « Les mesures obtenues par les méthodes centrales - comme la mesure rectale - ont été jugées acceptables, alors que les méthodes périphériques - tympan, aisselle, bouche, front - sont imprécises, surtout la localisation axillaire, c’est-à-dire sous l’aisselle, encore moins performante que les autres. » Dès lors, il vaut mieux choisir la voie rectale, et quand ce n’est pas possible (en raison d’un risque de saignement, par exemple), la mesure de la température buccale ou tympanique est préférable à la mesure axillaire. Que peut-on ajouter ?

La mesure rectale. La référence, même si elle connaît des limites. Ainsi, la température rectale change lentement par rapport à la variation de la température interne du corps, et demeure élevée bien après que la fièvre a commencé à baisser, et inversement. Il faut glisser le thermomètre avec une grande prudence, afin de ne pas provoquer de blessure (perforation, notamment), et le stériliser avant et après usage.

La mesure axillaire. Simple, mais très imprécise donc, puisqu’elle fournit la plus mauvaise évaluation de la température interne. Le thermomètre classique doit rester bien en place sur l’artère axillaire, et la mesure est très influencée par les conditions environnementales (température de la pièce, par exemple).

La mesure buccale. Elle donne la température des artères linguales (langue), mais la température de la bouche peut être influencée par la respiration ou par l’ingestion récente d’aliments ou de boissons. Il est important de garder la bouche bien fermée et la langue abaissée pendant quelques minutes, ce qui ne va pas forcément de soi.

La mesure auriculaire. Facile d’utilisation, la méthode donne des résultats qui peuvent être faussés par la présence de cérumen dans l'oreille et elle n’est pas recommandée chez le bébé (enfant de moins de 2 ans).


publié le : 19/05/2017 , mis à jour le 18/05/2017

Réactions à "Fièvre : où faut-il mettre le thermomètre ?"

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: