SOUVENT MALADE ? Attention à ces 10 signaux d'alarme !

Dernière mise à jour: avril 2017 | 1357 visites
cls-behring-Vaak-Ziek-teaser-250.jpg

conseil Souvent malade ?
Une nouvelle infection ? Encore un nez qui coule ? A nouveau sous antibiotiques ? Cette satanée otite qui repointe le bout de son nez ? Bref, vous êtes simplement… souvent malade ?

Et s’il y avait autre chose ?

On estime que 1 Belge sur 2.000 souffre d’un déficit immunitaire congénital, et plus de la moitié d'entre eux ne sont pas diagnostiqués. Pourtant, un diagnostic correct et précoce est essentiel pour le patient.

Le système immunitaire étant très complexe, les déficits immunitaires primaires (DIP) sont très différents les uns des autres et beaucoup de variantes existent.

Qu’est-ce qu’un DIP ?
’Immunodéficience primaire ou PI est le terme générique d’un certain nombre d’affections rares, mais bien plus fréquentes qu’on le pense. Pratiquement aussi fréquente que la mucoviscidose, elle est causée par une déficience génétique du système immunitaire.
Elle rend le patient très sensible aux infections chroniques ou sévères. Le patient ne répond pas ou peu au traitement standard (par ex: les antibiotiques).
Il existe pourtant quelques recommandations simples à appliquer en matière de déficience immunitaire. Faites le petit test à la page suivante et parlez-en à votre médecin !

Signaux d’alarme
Les Déficits immunitaires primaires (DIP) entraînent typiquement une sensibilité accrue aux infections récurrentes ou difficiles à traiter. De nombreux patients souffrant de DIP ne sont diagnostiqués que tardivement, voire pas du tout. Cette absence de diagnostic peut causer des dommages irréversibles aux organes.
L’observation des 10 symptômes récurrents constitue une première étape vers un bon diagnostic. Plus une personne immunodéficiente bénéficie rapidement d’un traitement adéquat, moins elle s’expose à des dommages permanents.
Afin d’améliorer le diagnostic, des organisations internationales (European Society of Immuno Deficiencies et Jeffrey Modell Foundation) ont dressé une liste de signaux d'alarme de DIP chez les enfants et les adultes.
Si un enfant ou un adulte présente au moins 2 de ces signaux d’alarme, la présence d’un déficit immunitaire primaire sous-jacent n’est pas à exclure. Consultez dès lors votre médecin traitant qui vous orientera, si nécessaire, vers un immunologue.

SIGNAUX D’ALARME POUR LES ENFANTS  

1) Votre enfant a-t-il souffert au moins quatre nouveaux épisodes d’otite sur 1 an?
2) Votre enfant a-t-il souffert au moins deux épisodes de sinusite sévère sur 1 an?
3) Votre enfant a-t-il subi au moins deux mois de prise d’antibiotiques sans effet satisfaisant?
4) Votre enfant a-t-il souffert au moins deux pneumonies sur 1 an?
5) Votre enfant présente-t-il un prise de poids insuffisante ou un retard de croissance?
6) Votre enfant présente-t-il des abcès récurrents de la peau profonde ou des organes (ex.foie)?
7) Votre enfant présente-t-il du muguet buccal persistant ou infections fongiques sur la peau?
8) Votre enfant a-t-il besoin répété d’antibiotiques par voie intraveineuse pour guérir les infections?
9) Votre enfant a-t-il souffert au moins deux infections invasives (ex. septicémie, méningite)? 
10) Y a-t-il des antécédents familiaux de déficit immunitaire primaire? 

SIGNAUX D’ALARME POUR LES ADULTES

1) Avez-vous souffert au moins deux nouveaux épisodes d’otite sur 1 an?
2) Avez-vous souffert au moins deux nouveaux épisodes de sinusite sur 1 an en l’absence d’allergies?
3) Avez-vous eu au moins une pneumonie par an sur un période de plus d’un an?
4) Souffrez-vous de diarrhée chronique avec perte de poids?
5) Souffrez-vous d’infections virales à répétition (rhumes, herpès, verrues, condylomes)?
6) Avez-vous régulièrement besoin besoin répété d’antibiotiques par voie intraveineuse pour guérir les infections?
7) Présentez-vous des abcès récurrents de la peau profonde ou des organes (ex.foie)?
8) Souffrez-vous d’un muguet persistant ou infections fongiques sur la peau ou ailleurs?
9) Souffrez-vous d’une infections opportunistes (bactéries type tuberculose)?
10) Y a-t-il des antécédents familiaux de déficit immunitaire primaire?

cls-behr-logo-Boppi.png
Association de patients BOPPI
L’association de patients BOPPI a été créée en 2009 pour permettre d’entrer en contact avec d’autres patients.
BOPPI (Belgian Organisation for Patients with Immunodeficiencies) offre aux personnes atteintes de DIP une plate-forme de rencontre. En effet, les DIP ont un énorme impact sur la vie des patients et de leur famille, tant pour l’enfant dans ses activités scolaires que pour l’adulte dans sa vie sociale et professionnelle.

cls-behr-logo-BPiDG.jpg
Association de médecins BPIDG
Le BPIDG est une association réunissant des pédiatres, des hématologues, des pneumologues et des oncologues spécialisés en matière de DIP.
Jetez un oeil sur le site de l’association de médecins BPIDG (The Belgian Primary Immunodefiency Group) pour en savoir plus à ce sujet : www.bpidg.be

En coopération avec ces deux Associations spécialisées dans cette matière, le site web www.souventmalade.be a été développé. Ici vous pouvez faire votre propre test d’immunité, aussi bien que trouvez beaucoup d’informations et des témoignages.

Source: BL/IMM/16-0019a(1)
publié le : 24/04/2017 , mis à jour le 23/04/2017
passionSanté.be sur Facebook

pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: