Aujourd'hui, c'est la journée sans régime

Dernière mise à jour: mai 2017 | 2801 visites
123-gewicht-weegschaal-9-7.jpg

conseil Le 6 mai a été décrété Journée internationale sans régime. Une initiative liée au décès d'une adolescente qui souffrait d'une image d'elle-même trop négative à cause de son surpoids. Cette journée est marquée par le soutien à toutes les personnes harcelées en raison de leur poids, et par un appel à ne pas sombrer dans le cercle vicieux des régimes déraisonnables.

L'idée originale du « No Diet Day » (jour sans régime) revient à la Britannique Mary Evans Young, qui désirait promouvoir un mode de vie et un comportement alimentaire sains et qui souhaitait en finir avec les régimes trop restrictifs, et les dangers associés.

Nous vivons dans une société où la minceur a été érigée au rang de culte, et où trop souvent, le surpoids fait l'objet de commentaires méprisants, de plaisanteries cruelles, voire de harcèlement. Beaucoup visent cet idéal de la taille mannequin, qui peut devenir obsessionnel. Ce 6 mai, nous ne monterons pas sur le pèse-personne, et nous ne nous occuperons pas de notre poids, de nos poignées d’amour.

La Journée sans régime n'invite pas à se goinfrer, mais bien à respecter les recommandations nutritionnelles, et sans se priver, sans s'affamer. L’objectif consiste avant tout à mettre l’accent sur une alimentation saine et équilibrée, soutenue par l'activité physique. Une approche classique, mais on n'a pas encore trouvé mieux pour perdre des kilos ou pour ne pas en prendre de manière naturelle...

Pourquoi ça ne fonctionne pas ?

Il n'existe pas de recette miracle qui permette de perdre du poids sur le long terme. La restriction sévère contribue à perdre des kilos en peu de temps, mais il est extrêmement difficile de « tenir » sur la durée. La probabilité pour que le nouveau poids soit maintenu sur le long terme n'est que de 5%...

Les exigences de ces régimes sont beaucoup trop drastiques, voire totalement irréalistes, inadaptées à notre métabolisme, aux demandes de notre organisme, à nos goûts et à nos activités quotidiennes, et en fait à notre besoin de plaisir de vivre, tout simplement. L'effet yo-yo menace, avec la reprise des kilos si durement perdus, et souvent l'ajout de quelques-uns supplémentaires...

Le problème n’est pas seulement que ces régimes ne fonctionnent pas, mais les conséquences pour la santé peuvent être très sérieuses, en particulier en raison du risque de carences (dont les vitamines et les minéraux). Il est impératif de ne pas l'oublier !

Que faire ?

Le surpoids et l'obésité sont associés à des risques pour la santé. Il peut donc être utile de maigrir... raisonnablement. La clé, c'est de fournir moins d'énergie (calories) à l'organisme que la quantité que l'on dépense. Et surtout d'y aller doucement, d'écouter son corps. Le résultat peut être très positif, jusqu'à trois kilos par mois. Et pour renforcer cette perte de poids, et en tout cas la maintenir, il est nécessaire d'adapter son comportement, de faire preuve de vigilance et de motivation sur le long terme, et dès lors de ne pas revenir à ses anciennes habitudes. Se faire plaisir n'est évidemment pas exclu, mais de manière ponctuelle, sinon tout sera à recommencer...

Et aujourd'hui ?

Mangez l'un ou l'autre en-cas sain comme des dattes, des fruits secs, un bout de chocolat fondant, un fruit, des noix ou des baies. Remplacez votre sandwich du midi par un déjeuner où les légumes tiendront la place centrale : une salade ou une soupe accompagnée de quelques cubes de fromage, de pois chiche, de haricots, de poulet fumé, d'un morceau de poisson gras..., le tout avec des herbes aromatiques fraîches.

Source: Hilde Deweer
publié le : 06/05/2017 , mis à jour le 05/05/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: