Cancer du sein : les graisses animales augmentent-elles le risque ?

Dernière mise à jour: février 2017 | 2411 visites
vlees-soorten-170_400_09.jpg

conseil Viande, produits laitiers... : ces aliments contiennent de la graisse, et pour certains d'entre eux en grande quantité. La question est souvent posée : leur consommation augmente-t-elle le risque de cancer du sein ?

D’après les résultats de plusieurs larges études, il n’y a pas de relation entre la consommation de graisse animale et le risque de cancer du sein. Ceci vaut aussi bien pour les femmes non ménopausées que pour les femmes ménopausées. Le World Cancer Research Fund International a passé en revue toute la littérature médicale et confirmé l'absence de relation.

La graisse et les oestrogènes

L’oestrogène est une hormone femelle qui peut avoir un effet sur le risque de cancer du sein. Cette hormone est stockée dans la graisse, chez l’être humain comme chez les autres animaux. Même si on supposait que consommer la graisse contenue dans la viande animale fournit des oestrogènes « en excès », aucune relation n’a été trouvée avec le cancer du sein.

Les produits laitiers

Les produits laitiers contiennent de la graisse animale. Mais les études indiquent que les femmes qui consomment beaucoup de lait (demi-écrémé et écrémé) et de produits laitiers présentent un risque moindre de développer un cancer du sein.

Dans le cadre d’un régime alimentaire sain, il est conseillé de consommer chaque jour environ un demi-litre de lait ou l'équivalent en produits laitiers, ainsi que deux tranches de fromage. Ainsi, une quantité raisonnable d’oestrogènes est ingérée. Il est recommandé de limiter sa consommation de produits entiers ou de les remplacer par des produits à faible teneur en matière grasse, également pour limiter la prise de poids.

La viande rouge

Le lien entre l’augmentation du risque de cancer du sein et la consommation de viande rouge n’a pas été démontré. Peut-être y a-t-il un risque légèrement accru chez les personnes qui mangent de la viande trop cuite. Il est de toute façon recommandé de ne pas consommer plus de 300 g de viande rouge par semaine et de manger aussi peu de viande que possible : pas plus de 500 g par semaine, tout en remplaçant une partie la viande par des sources de protéines végétales comme les légumineuses et les noix.

Le surpoids

Manger beaucoup de produits gras favorise l’obésité, et l’obésité est un facteur de risque majeur de cancer du sein, en particulier chez la femme ménopausée.


publié le : 15/03/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: