Pourquoi la peur nous fait ouvrir de grands yeux

Dernière mise à jour: juin 2013 | 2193 visites

news Les yeux s’écarquillent lorsqu’on a peur : cette réaction instinctive est un outil de communication.

En fait, elle répond à deux préoccupations, nous disent ces psychologues de l’université de Toronto. D’abord, exprimer son état émotionnel, qu’un interlocuteur décryptera sans trop de difficultés (à l’instar des traits du visage propres à la colère ou au dégoût). Mais ce n’est pas tout.

Les chercheurs ont conduit des expériences optiques sur des volontaires et ont pu démontrer que le fait d’ouvrir grand les yeux :
• 1°) permet de distinguer davantage de détails habituellement situés hors du champ de vision ;
• 2°) aide le vis-à-vis à mieux localiser – plus précisément et plus rapidement - la source du danger (en raison d’un contraste particulier entre l’iris et le blanc de l’œil).

En d’autres termes, il s’agit d’un moyen alertant de la présence d’une menace, tout en informant les autres de son emplacement.

Comme l’explique l’un des auteurs, « le besoin d’élargir son champ visuel et de prévenir autrui peut être considéré comme le résultat de l’évolution ». Au demeurant, l’écarquillement des yeux en situation de peur est commun à de nombreux mammifères, mais n’atteint pas le degré de pertinence de ce qui est observé chez l’être humain. Enfin, lorsque cet élargissement oculaire intervient en cas de surprise, d'étonnement, il doit aussi être interprété comme un signal, d'une autre nature cependant que lorsqu'il exprime la peur.

Source: Psychological Science (http://pss.sagepub.com) via MaxiSciences
publié le : 25/06/2013 , mis à jour le 24/06/2013

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
passionSanté.be sur Facebook

pub