La cigarette aggrave les fractures

Dernière mise à jour: juin 2013 | 7838 visites

news Les fumeurs accusent un retard de guérison (très) important en cas de fracture, avec aussi davantage de risques de complications.

Cette mise en garde s’adresse à tous les accros, mais doit sensibiliser en particulier les femmes, dont on sait qu’en raison de l’ostéoporose, elles s’exposent à une probabilité majeure de souffrir d’une facture.

Une équipe de l’université de Pennsylvanie a examiné dans le détail une banque de données portant sur les effets du tabagisme en cas de fracture du tibia, du fémur, de la hanche, de la cheville et de l’humérus. Quelque 7.000 patients ont été pris en considération (avec traitement chirurgical ou non). Le résultat montre que chez les fumeurs, la guérison dure en moyenne six semaines de plus, alors qu’ils s’exposent à un risque notablement accru de complications postopératoires, notamment infectieuses.

Ces dangers doivent être clairement abordés, indiquent les auteurs, afin d’inciter à l’arrêt immédiat du tabac, en particulier en cas d’intervention chirurgicale.

Source: Congrès de la Société américaine d’orthopédie
publié le : 23/06/2013 , mis à jour le 22/06/2013

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
passionSanté.be sur Facebook

pub