print | 1866 visites

Celui qui dit « Je ne changerai jamais » a tout faux

Celui qui dit « Je ne changerai jamais » a tout faux

La plupart d’entre nous pensent que si leur personnalité a beaucoup changé au fil des ans, elle évoluera peu à l’avenir.

C’est un curieux processus psychologique qu’ont mis en évidence ces spécialistes américains (universités de Harvard et de Virginie) : nous sommes convaincus que la personne que nous sommes devenue est en quelque sorte figée pour les années à venir. Cette observation a été dégagée sur base de données recueillies auprès de quelque vingt mille hommes et femmes, âgés de 18 à 68 ans. Le résultat est clair : jeunes, adultes d’âge moyen ou personnes plus âgées, tous considèrent que leur mentalité a notablement changé au fil du temps, mais qu’elle se modifiera peu à l’avenir.

L'histoire n'est pas terminée

« L’histoire se termine toujours aujourd’hui », écrit l’un des auteurs. « Les adolescents comme leurs grands-parents semblent croire que la vitesse de leur changement personnel s’est considérablement ralentie et qu’ils sont récemment devenus ce qu’ils resteront par la suite ». Or, c’est loin d’être le cas. Lorsqu’on demande à une personne de 43 ans à quel point elle considère avoir changé au cours des dix dernières années et que l’on compare ses réponses à celles d’un participant de 33 ans invité à envisager la décennie à venir, le décalage est spectaculaire.

Ceci a notamment été illustré dans le cadre d’une expérience amusante. Les chercheurs ont ainsi interrogé des volontaires afin de savoir quelle somme ils étaient prêts à débourser pour assister dans dix ans à un concert de leur groupe préféré actuel et à d’autres combien ils paieraient aujourd’hui pour voir jouer leur groupe préféré d’il y a dix ans : les seconds sont – globalement – beaucoup moins disposés à délier les cordons de la bourse. Les premiers pensent que leurs goûts n’évolueront pas énormément, alors que les seconds sont passés par là…

[Source : Science]

publié le : 03-03-2013

 

Vous avez trouvé cette information intéressante? Partagez-la:
print | 1866 visites

  plus sur:   comportement     sociologie     adolescents     séniors    

E-mail:
Nom:
anonyme : Masquez votre e-mail et votre nom :
Votre nom et votre e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction .
Sujet:
Message:
Retour au début de l'article »
passionSanté.be sur Facebook