print 2 réactions | 9415 visites

Où et comment prendre sa température ?

Prendre sa température est un geste utile, bien sûr, mais cette mesure ne doit pas virer à l'obsession du dixième de degré. Il n'est pas nécessaire d'obtenir une précision absolue : l'important consiste à savoir si l'on fait ou non de la fièvre et avec quelle intensité.

Quel type de thermomètre choisir ? Comment l'utiliser correctement ? A quel endroit est-il préférable de mesurer sa température ? Doit-on procéder différemment selon qu'il s'agit d'un enfant ou d'un adulte ?

Quelle que soit la méthode, il faut rester cohérent : pour effectuer des comparaisons, il est important de toujours utiliser de la même manière le même type de thermomètre. La température rectale est ainsi habituellement supérieure d'un degré par rapport à celle des aisselles. Par ailleurs, la température corporelle fluctue en cours de journée ou dans certaines circonstances (activité physique, cycle féminin...).

A quel endroit ?

Dans la bouche

Plus précisément sous la langue et bouche fermée : il s'agit de l'une des meilleures options. Il est important de ne rien boire de chaud ou de froid dans un délai de vingt minutes avant la prise, au risque de fausser le résultat. Ne pas utiliser chez l'enfant de moins de 3 ans s'il s'agit d'un thermomètre en verre (risque d'accident).

Dans le rectum

Cette méthode est recommandée chez le nourrisson et le jeune enfant, sachant que certains parents expriment des réticences (peur de causer une blessure).

Un thermomètre classique sera placé pendant au moins trois minutes, à une profondeur de trois centimètres. L'application d'un peu de vaseline facilitera le geste. Il est préférable de maintenir l'enfant couché sur le ventre, de ne pas lâcher le thermomètre et de ne pas le retirer précipitamment.

Sous l'aisselle

Prendre sa température sous le bras expose à des fluctuations importantes en raison de facteurs extérieurs. Le thermomètre doit rester en position fixe, bras bien collé contre le corps. Pour assurer cette stabilité, on peut s'allonger sur le côté ; et s'il s'agit d'un enfant, le serrer dans ses bras.

La température sous l'aisselle est inférieure de 1°C à celle prise sous la langue.

Dans l'oreille

Le tympan est alimenté en sang par les même canaux que l'hypothalamus, le thermostat cérébral qui régit la température corporelle. En théorie, il s'agit de l'endroit le plus fiable pour évaluer sa température. Dans la pratique, toutefois, l'expérience montre que le résultat de la mesure par infrarouges ne sera fiable (et encore, pas à tous les coups) qu'en cas d'utilisation avec un très grand soin. Certains sources déconseillent cet usage chez les enfants de moins de 3 ans et certainement chez les nourrissons de moins de 3 mois.

L'hygiène

Après chaque utilisation, nettoyez le thermomètre avec du savon et de l'eau (ou de l'alcool dénaturé). L'idéal est que chaque membre de la famille dispose de son propre thermomètre (avec des couleurs différentes).

Quel modèle ?

Le thermomètre au mercure

Le thermomètre au mercure est encore présent dans de nombreuses armoires à pharmacie. Sa couleur gris métallique permet de le distinguer des thermomètres à alcool (le liquide est rouge ou bleu).

En cas de bris, le mercure forme des billes au caractère potentiellement toxique. Comment réagir ? Voici les conseils du Centre antipoisons (www.poisoncentre.be).

N’utilisez pas l’aspirateur. La chaleur produite par l’appareil favorise l’évaporation du mercure.
• Rassemblez les billes métalliques à l’aide d’une feuille de papier et recueillez-les sur une autre feuille. Pour les toutes petites billes, vous pouvez utiliser du papier collant.
• Pour neutraliser le mercure qui s’est glissé entre les lames d’un plancher ou d’un parquet, sur du tapis, procédez de la manière suivante : dispersez de la fleur de soufre ou du sublimé de soufre (que vous trouverez chez votre pharmacien ou chez un pépiniériste) ou utilisez une pâte composée de parts égales d’oxyde de calcium hydraté, de fleur de soufre et d’eau (en pharmacie). Attendez au moins vingt-quatre heures. Le composé sulfuré obtenu n’est pas volatil et peut être aspiré. Il faudra jeter le sac de l’aspirateur.
Aérez la pièce où s’est produit l’incident. De cette façon, le mercure qui s’est évaporé ne peut s’accumuler dans l’air.
• Les débris de thermomètre et le mercure sont mis dans un sac en plastique bien fermé à déposer au parc à conteneurs qui collecte les petits déchets chimiques (se renseigner auprès de son administration communale). Ne jetez pas le mercure dans l’évier, il reste dans le siphon d’où il peut s’évaporer.

Le thermomètre électronique

Plus rapide, plus précis et plus solide que les modèles traditionnels. Un signal sonore avertit de la fin de la mesure, qui dure entre trente secondes et une minute.

Le thermomètre auriculaire (dans l'oreille)

La technologie à infrarouge se concentre sur la chaleur du tympan. Ce type de thermomètre présente une grande facilité d'utilisation, avec des résultats immédiats. Sa précision est néanmoins sujette à caution chez le nourrisson, en cas de température élevée et par la possibilité de résultats différents entre une oreille et l'autre lors de mesures successives (ce qui est perturbant).

Les strips sur le front

Il s'agit de gadgets qui ne peuvent pas fournir d'indications suffisamment précises et fiables : la température mesurée est de type superficiel et en plus (très) influencée par l'environnement.

La main sur le front

Un geste affectueux, parfois une indication, mais rien de plus. Au demeurant, il n'est pas considéré autrement par ceux qui le posent.

La tétine

Les modèles de thermomètre sous forme de tétine peuvent le cas échéant présenter un intérêt pratique, mais leur fiabilité reste à démontrer formellement.

publié le : 07-02-2013

 

Vous avez trouvé cette information intéressante? Partagez-la:
print 2 réactions | 9415 visites

  plus sur:   examens     appareils et intruments     fièvre température    

Commentaires/Réactions

Où et comment prendre sa température ?

par anonyme , 28 février 2014 à 15:25

moi et ma femme ont est souvent malade doit on prendre souvent notre temperature ...

lire la suite »

Où et comment prendre sa température ?

par anonyme , 13 décembre 2013 à 12:02

ma femme est souvent malade doit t,elle prendre sa temperature ...

lire la suite »

E-mail:
Nom:
anonyme : Masquez votre e-mail et votre nom :
Votre nom et votre e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction .
Sujet:
Message:
Retour au début de l'article »
passionSanté.be sur Facebook