Les bons réflexes anti-stress

Dernière mise à jour: janvier 2017 | 4854 visites
comp-stress--170.jpg

conseil Voici une série de conseils pour évacuer une trop grande tension.

1° - N'essayez pas de vous convaincre que vous gérez bien la situation et que vous vous débarrasserez aisément le week-end du stress accumulé durant la semaine. C'est illusoire. Vous risquez de passer votre fin de semaine en proie à des maux psychosomatiques sérieux, à cogiter, à être survolté et encore bien plus énervé que le restant de la semaine. Et il ne faudrait pas que les ennuis s'accumulent le week-end sous peine que la soupape explose. C'est donc un très mauvais plan. Il vaut mieux vous déstresser au fil de la journée.

2° - Ne ravalez pas vos rancoeurs, un sentiment d'injustice, votre ras-le-bol... Il faut évacuer le trop-plein dès que possible. Isolez-vous et criez, pleurez, explosez...

3° - Etablissez des "to do" et des listes de choses prioritaires à faire afin de ne pas vous laisser déborder. N'acceptez pas plus de choses que vous ne pouvez en traiter. Une chose à la fois : évitez de vous disperser, vous n'avancerez pas mieux ni plus vite. Au contraire, tout sera en chantier et rien ne sera terminé. Notez sur une fiche chaque chose de faite, cela vous encouragera pour la suite.

4° - Accordez de l'attention à votre corps et aux manifestations du stress : mains moites, douleurs lombaires, régurgitations, fébrilité, raideur de la nuque, transpiration excessive, rythme cardiaque accéléré, envie de pleurer, boule dans la gorge, nausées, estomac noué... Concentrez-vous sur votre malaise au lieu de vouloir l'occulter.

5° - Pour vous calmer, expirez cinq à dix fois doucement en fermant les yeux, relâchez les épaules en redressant le dos puis laissez votre corps s'alourdir. Ensuite, respirez par le ventre, en le gonflant à l'extrême lors de l'inspiration. Creusez-le ensuite en expirant. Idéal pour la décontraction.

6° - Une courte sieste d'une dizaine de minutes permet de rééquilibrer le système nerveux.

7° - Ne négligez pas les moments de détente ponctuels, comme une pause autour d'un thé, un bon bol d'air, cinq minutes de musique douce ou, au contraire, le volume de votre radio poussé à fond, une tasse de chocolat chaud, une douche ou un bain chaud, un tour du pâté de maison au pas de course ou en marchant à un rythme soutenu, un jus de fruits ou encore un carré de chocolat. S'asperger le visage, les tempes et les poignets d'eau froide peut déjà être très bénéfique...


publié le : 23/11/2011 , mis à jour le 10/01/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: